Café Jardin : le projet

Pour passer de la rareté à l’abondance et inventer ensemble l’avenir du territoire

Philosophie globale de l’initiative, qui correspond aux principes éthiques de la permaculture :
– être attentif, prendre soin de l’humain ;
– être attentif, prendre soin de la terre ;
– partager équitablement les richesses produites (temps, connaissances, production du jardin, argent…)

Objectifs du café-jardin, lieu pionnier à Orange :12291807_462506153922424_4990249807723928107_o

Il s’agit d’initier un lieu d’expérimentations du «faire autrement» dans plusieurs domaines pour une transition vers un monde soutenable, avec comme ligne directrice la coopération avec la vie :

  • le mieux vivre ensemble : favoriser l’intelligence collective par l’accueil réservé à chaque personne fréquentant le lieu et par les activités proposées au café et au jardin.
Le café-jardin, ouvert à tous, est un espace d’échanges, pour permettre à chacun de s’enrichir et de s’ouvrir à d’autres perspectives.
Le café-jardin est un lieu laïque, de partage (de connaissances, de cultures, de liens!), un lieu d’expressions musicales, d’expositions, de conférences et d’interventions de diverses natures, de soirées thématiques.

Accessible aux personnes à mobilité réduite

Il est prévu un espace spécialement aménagé pour que les personnes en fauteuil ou ayant des difficultés à se mouvoir puissent s’adonner aux joies du jardinage. Des outils spéciaux de jardinage sont également prévus pour les personnes mal voyantes.
  • la production de nourriture saine :12291840_462504083922631_2914384826559703174_o
    le potager biologique, qui, ici, sera participatif, permettra aux personnes qui le désirent de se former au jardinage naturel, de cultiver des légumes et des fruits qui garniront leurs tables au moment des récoltes.

La conduite d’un potager tendant vers un système permaculturel permet d’inverser le rapport calories nécessaires à la production/calories produites = très peu de calories nécessaires (aucun intrant chimique de synthèse, peu de travail du sol) pour beaucoup

12307925_462503523922687_7573586857653914295_o

de calories produites.

La production est utilisée pour élaborer de petits en-cas consommés au café.
Nous pratiquons ce qu’on appelle une HQA : Haute Qualité Alimentaire, du jardin à l’assiette.
  • la rénovation écologique : réutiliser des matériaux, utiliser ceux produits paearthr la nature et éventuellement disponibles sur place, chantiers participatifs, utilisation des énergies renouvelables, récupération de l’eau de pluie, toilettes sèches, etc.
  • le modèle économique du lieu : sortir de la logique de profit, du toujours plus, pour aller vers une logique de partage, de mutualisation, d’échanges de services, de sobriété heureuse.
La phase de lancement de l’activité ne pourra pas se passer de l’appel aux subventions et mécénat mais par la suite le fonctionnement du lieu devra être autonome.
Un des principes de la permaculture est qu’un élément doit remplir plusieurs fonctions (par exemple le café-jardin remplit plusieurs fonctions énoncées ci-dessus) et qu’une fonction doit être remplie par plusieurs éléments, ainsi, si un élément vient à manquer, la fonction peut être maintenue par les autres éléments. Une des applications de ce principe concerne les revenus du café-jardin qui devront provenir de plusieurs sources : les consommations faites au café, la vente des légumes et fruits du jardin, les animations/stages organisés, la location de salles pour les associations (celles d’Orange sont très demandeuses), la location de chambres touristiques solidaires ou de chambres pour des stagiaires (voir paragraphe «et aussi» ci-dessous), etc.
Les échanges monétaires se feront prioritairement en Roue sauf pour l’adhésion (Monnaie Locale Complémentaire)
Nous souhaitons également mettre en place une nouvelle comptabilité en répartissant les recettes et les dépenses en bénéfices/pertes pour l’humain ou la nature (idée de Patrick Viveret, philosophe, ancien rapporteur de la cour des comptes, auteur de «Reconsidérer la richesse»).

Et aussi :

2 granges ouvertes de 50 m2 chacune environ, attenantes au café pourront être rénovées et servir aux activités des associations d’Orange et d’ailleurs : conférences, répétitions et représentations théâtrales, réunions, projections, stages, etc., et également aux entreprises en recherche d’un lieu différent pour leurs séminaires et réunions.
Le 1er étage au dessus du café pourra être dans un 2ème temps aménagé en chambres touristiques solidaires. Ces chambres pourront également loger les participants aux stages organisés par les associations.

Les moyens pour atteindre les objectifs fixés :
le lieu (une bâtisse de 100m2 au sol sur 2 niveaux + 2 granges ouvertes de 50m2 chacune sur 2 niveaux possibles + 3000 m2 de terrain) est mis à disposition gratuitement par une association orangeoise : le sou des écoles laïques, qui sera la structure porteuse de l’initiative. Il se situe dans un quartier résidentiel d’orange à 1km du théâtre antique.
Plusieurs partenariats avec des prestataires (avec des échanges de services afin réduire le montant de la facture) :
  • Architecte spécialisé dans la rénovation écologique et l’accompagnement de l’auto-construction
  • Concepteur et encadrant du jardin permaculturel
  • Encadrement de chantiers participatifs pour murs en cob/paille (et petites constructions nécessaires au jardin) etc.
Des partenariats avec d’autres cafés associatifs pour le partage d’expériences et la mutualisation de certaines parties de la programmation, ou avec toute autre structure partageant les valeurs de ce lieu et susceptible de participer à son animation.

L’air du temps !

Comme le montre le succès du financement du film Demain sur kiss kiss bank bank, le temps est clairement au passage à l’action des citoyens.

* Le mot permaculture a été inventé dans les années 70 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren. C’est une contraction de permanent et culture, initialement de permanent et agriculture. La permaculture est en même temps une éthique, une philosophie, une science et une méthode de conception/ aménagement/ planification/ organisation de systèmes (et d’écosystèmes), dont l’obsession est l’efficacité, la soutenabilité/régénérativité et la résilience.